Le nouveau portrait d’entrepreneurE,  est une femme dont j’admire le travail, l’originalité, l’histoire de ses produits et les valeurs qu’elle prône. Elle traverse l’Afrique de l’ouest pour trouver les artisans avec qui elle pourrait collaborer,  et faire promouvoir l’artisanat africain dans toute sa splendeur.

Peux-tu te présenter?

Mama Doucara, 34 ans
Niveau Bac Litteraire
Je suis originaire du Mali

Quand est-ce-que tu as décidé de te lancer dans l’entreprenariat ?

Ça fera 10 ans en 2018
J’ai commencé par présenter mes produits à quelques filles, et ça s’est élargit par la suite.

 

Ta particularité, la valorisation de l’artisanat africain, pourquoi avoir choisi cette voie?

C’est ce besoin de retour aux sources du point de vu personnel, car j’étais un peu en manque d’identité.
J’ai été au mali vers l’âge de 8 ans et je n’y suis retournée qu’à mes 21 ans, et aujourd’hui j’y vais au moins 1 fois par an.
Avec la maturité, j’ai pris conscience de la richesse de notre patrimoine culturel mais aussi que l’artisanat fait parti d’un secteur d’activité qui permet à des milliers d’artisants de vivre décemment de leur activité et vu le contexte actuel il est encore plus à valoriser!!

 

Tu es une vraie dénicheuse de trésors africains, quels sont tes secrets pour toujours trouver la pièce originale qu’on ne trouvera nul part ailleurs?

Il n’y a pas vraiment de secret je pense que c’est l’amour de ce métier qui est primordial!
Rencontrer les artisants dans différents pays, prendre le temps de discuter et d’echanger, connaitre chacun de ses artisants créent cette alchimie qui séduisent la clientèle.

 

Quels conseils pourrais-tu donner à des personnes souhaitant se lancer dans le commerce ?

Vraiment le faire à fond et par passion et pour finir la persévérance

 

Où te vois tu dans 10 ans?

Installée dans un pays en afrique, devenir fournisseur pour d’autres marques mais continuer à présenter l’artisanat sur des festivals partout dans le monde

 

Si tu n’étais pas commerçante, quel autre métier aurais tu voulu exercer?

Herboriste car j’aime me soigner par les plantes!!

Qu’aimes-tu le plus dans ton metier?
Ce que tu aimes moins?

Ce que j’aime le plus c’est le plaisir de voir les clients, fier et conscient de leur achat
Ce que j’aime le moins c’est que l’on ne considère pas ce travail comme un « vrai » métier.

 

L’Afrique est de plus en plus mis en avant, grâce à des personnes comme toi et bien d’autres ? Qu’en penses tu?

C’est super ça contribue à l’évolution de nos modes de vie, d’être consom’acteurs et cela crée une véritable économie pour l’Afrique.

Si tu devais vivre dans un autre pays, lequel serait il? Pourquoi?

Au Mali dans un village appelé Dioncoulane pour profiter encore de ma grand-mère maternelle.

 

Que penses-tu de mon Blog?

Super concept, je pense que ça se rapproche aussi de mon concept mais avec un autre point de vue!! Eveiller les consciences avec notre touche culturelle!!
Je te souhaite une bonne continuation!!

 

 

 

Merci infiniment à Mamah de nous avoir livré un petit bout de sa vie.